Tout savoir sur la Gestalt-thérapie

La gestalt-thérapie met l’accent sur la conscience de ses expériences, la responsabilité personnelle et l’acceptation de tous les aspects de soi. Cette forme de thérapie a été développée par Fritz et Laura Perls dans les années 1940. Son objectif premier est d’aider les clients à prendre conscience de ce qu’ils vivent dans le moment présent. Grâce à cette prise de conscience accrue de soi, les clients apprennent comment leurs façons de penser et d’agir habituelles interviennent dans leur croissance personnelle et quels ajustements ils peuvent faire pour réaliser leur plein potentiel. Le terme « gestalt » est en fait un mot d’origine allemande. Dans son contexte le mot se définit comme quelque chose qui est vécu comme un tout unifié bien qu’il soit composé d’éléments distincts. L’idée derrière le terme est que les gens et les choses sont mieux compris non pas en analysant leurs parties séparées, mais en les percevant et en les expérimentant comme un tout.

Théorie de la Gestalt-thérapie

La gestalt-thérapie est basée sur une vision globale de l’individu. Selon ce point de vue, l’esprit, le corps et l’âme fonctionnent comme un ensemble intégré et les individus ne peuvent être pleinement compris que dans le contexte de leur environnement. On pense que des problèmes se manifestent lorsque les individus ont de la difficulté à intégrer les différents aspects du soi en un ensemble harmonieux ou lorsqu’ils luttent pour s’intégrer efficacement dans leur environnement.

Un principe de base de la Gestalt thérapie est que les individus ont une tendance innée vers la santé physique et psychologique. La mesure dans laquelle ils deviennent des individus en bonne santé, bien que cela dépende de leur niveau de conscience de soi. Les personnes qui se sont conscientes d’elles-mêmes sont capables de se contrôler et de s’adapter efficacement aux changements de leur environnement. Les personnes qui n’ont pas cette conscience ont de la difficulté à s’adapter aux circonstances changeantes et réagissent de façon défensive lorsqu’elles sont confrontées à des problèmes. Un manque de conscience de soi peut apparaître lorsque l’on se préoccupe des expériences passées, des attentes futures, des faiblesses personnelles ou des fantasmes.

Comment la Gestalt-thérapie perçoit le fonctionnement de l’esprit ?

Selon la Gestalt théorie, les individus adoptent des rôles sociaux afin de satisfaire leurs besoins biologiques. Dans une existence saine, il s’agit d’un processus fluide dans lequel le besoin le plus pressant émerge dans la conscience afin d’être satisfait. Les personnes en santé interagissent avec leur environnement pour choisir les meilleurs moyens de répondre à chaque besoin au fur et à mesure qu’il se présente. Ils revivent chaque instant en reconnaissant qu’il y a toujours de nouvelles façons d’atteindre les mêmes objectifs.

Dans l’existence malsaine, les individus deviennent coincés dans des schémas rigides de comportement qu’ils répètent automatiquement dans un large éventail de situations. Au lieu d’essayer d’être tout ce qu’ils peuvent être, ils commencent à être obsédés par la vie et les attentes des autres par rapport à un objectif ou à ses ambitions. Ils peuvent même supprimer des aspects d’eux-mêmes qu’ils craignent de voir rejetés ou désapprouvés.

Dans le développement normal, les individus établissent aussi une frontière entre eux et les autres. Une frontière efficace permet à l’individu de s’engager dans des interactions bénéfiques avec les autres tout en préservant un sens indépendant de soi. Si la frontière est trop imperméable, l’individu se déconnecte des autres, si elle est trop perméable, l’individu finit par perdre la distinction entre lui-même et les autres.

Comment la gestalt-thérapie provoque-t-elle le changement ?

Dans la Gestalt-thérapie, la prise de conscience est considérée comme le principal mécanisme du changement. Lorsqu’on aide les clients à prendre pleinement conscience de leurs propres expériences, on croit que le changement se produira spontanément sans que le thérapeute n’ait besoin de se forcer ou de se persuader.

Au fur et à mesure que les clients apprennent à vivre plus pleinement dans le présent, ils constateront que les besoins et les émotions refoulés font progressivement surface. Dans la sécurité de l’environnement thérapeutique, ils sont capables de reconnaître et de travailler avec ce matériel. Ils apprennent à se reconnecter avec les parties d’eux-mêmes qu’ils avaient précédemment reniées et à accepter toute la gamme de leurs expériences, tout ce qui fait leur identité.

Que se passe-t-il lors d’une séance de gestalt-thérapie ?

En Gestalt-thérapie, l’objectif du thérapeute n’est ni d’interpréter les événements ni de modifier directement le comportement. L’objectif est plutôt de sensibiliser les clients à ce qu’ils pensent, ressentent, font et sentent dans le moment présent. Au lieu d’encourager les clients à parler simplement d’événements pénibles, le thérapeute de la Gestalt les guide à travers des exercices et des expériences qui leur permettent de vivre activement ces événements dans le contexte thérapeutique.

Pendant la thérapie, on pose souvent aux clients des questions telles que « Qu’est-ce que tu ressens » ou « Qu’est-ce que tu penses », pour les aider à se mettre à l’écoute de leur expérience immédiate. Avec l’aide du thérapeute, les clients sont alors en mesure d’évaluer leur façon habituelle de réagir à l’environnement. Ils commencent à voir qu’ils sont responsables de leurs propres réalités et qu’ils peuvent choisir de vivre une vie plus enrichissante.

Comment sont formés les spécialistes de la gestalt-thérapie ?

Les individus peuvent obtenir une certification en Gestalt-thérapie auprès de l’une des nombreuses institutions de formation qui existent dans le monde. Le processus de certification comprend généralement plusieurs heures de formation et d’expérience supervisée, ainsi que la réussite d’examens écrits, oraux et/ou cliniques. Certains programmes exigent également que les stagiaires participent à plusieurs séances de thérapie personnelle avec un thérapeute Gestalt qualifié.

Les programmes de formation peuvent varier de plusieurs mois à plusieurs années, selon le niveau d’expérience antérieur et l’intérêt de chaque individu. Des cours et des ateliers de courte durée sont également offerts par de nombreuses institutions de Gestalt.

Techniques utilisées en gestalt-thérapie

  • Amplification : on demande au client de répéter et d’exagérer une action, un sentiment ou une expression particulière afin qu’il prenne davantage de conscience de celle-ci ;
  • Fantaisie guidée : on demande au client de visualiser soit un événement réel du passé, soit une situation hypothétique. Le thérapeute aide ensuite la personne à se concentrer sur ce qu’elle pense, sur les émotions et sur ce qu’elle fait lorsqu’elle vit mentalement cet événement ;
  • Travail de rêve – les rêves ne sont pas interprétés mais sont mis en scène en thérapie. Les différentes parties d’un rêve sont censées représenter différents aspects de l’individu de sorte qu’en devenant chaque partie, l’individu devient plus conscient des nombreux aspects différents de sa personnalité ;
  • Dialogue interne – le client s’engage dans un dialogue entre des pôles opposés de sa personnalité (par exemple, le soi passif contre le soi agressif) ;
  • Jeu de rôle – le client met en scène des aspects pertinents de son existence. Il peut s’agir d’assumer le rôle d’un personnage dans sa vie (par exemple, un conjoint ou un patron) ou d’une partie de soi. La technique de la chaise vide est un exemple classique de jeu de rôle.

Technique de la chaise vide

La technique de la chaise vide est peut-être l’exercice le plus pratiqué en Gestalt-thérapie. Les clients s’assoient en face d’une chaise vide et on leur demande d’imaginer que quelqu’un d’autre, eux-mêmes ou une partie d’eux-mêmes, est assis sur cette chaise. Le thérapeute encourage ensuite les clients à engager une conversation avec la personne imaginaire (ou une partie de celle-ci).

Au fur et à mesure que la conversation progresse, le client alterne les rôles, passant d’une chaise à l’autre en conséquence. La technique de la chaise vide est souvent utilisée pour sensibiliser les clients aux polarités de leur personnalité (par exemple, le soi prude contre le soi sexuel) afin qu’ils puissent travailler à leur intégration.

La Gestalt-thérapie est-elle efficace ?

La gestalt-thérapie a été utilisée avec succès auprès d’individus, de couples, de familles, de groupes et d’organisations. Les études existantes suggèrent qu’il est tout aussi efficace, voir même plus efficace que d’autres formes de thérapie dans le traitement de certains troubles. Les effets positifs du traitement ont également tendance à rester stables plusieurs années après la fin du traitement.

La réussite de la Gestalt thérapie dépend en grande partie de la volonté et de la capacité du client à s’engager dans un travail de sensibilisation. Les personnes qui recherchent une « solution rapide » ou qui s’attendent à ce que le thérapeute fasse la majeure partie du travail ne seraient pas des candidats idéaux pour cette forme de thérapie. De plus, les personnes qui souffrent de troubles psychotiques peuvent avoir de la difficulté à s’engager dans l’exploration profonde et consciente qui est habituellement encouragée pendant la gestalt thérapie.

Pour quels problèmes proposer la gestalt-thérapie ?

Bien sûr, les bienfaits de la Gestalt-thérapie ne se limitent pas aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale. Elle est également bénéfique pour toute personne qui souhaite approfondir sa connaissance de soi ou développer son potentiel caché. Voici quelques conditions traitées avec la Gestalt thérapie :

  • Dépression ;
  • Anxiété ;
  • Stress post-traumatique ;
  • Abandon ;
  • Deuil ;
  • Problèmes sexuels ;
  • Troubles de la personnalité ;
  • Troubles d’adaptation ;
  • Problèmes psychosomatiques ;
  • Addiction.

Difficultés et limites de la gestalt-thérapie

La gestalt-thérapie génère souvent des réactions et des émotions intenses qui peuvent ne pas convenir à tous les individus. Cette forme de thérapie peut également ne pas être idéale pour les personnes aux prises avec des problèmes de contrôle des impulsions ou de délinquance. Bien que des troubles graves aient été traités par la Gestalt-thérapie, ils exigent généralement que le thérapeute s’engage dans une thérapie à long terme et fasse preuve de prudence dans le choix des techniques.

Pour que la Gestalt-thérapie soit efficace, il est essentiel que le thérapeute maintienne une présence de soutien en tout temps. Cela exige un haut niveau de maturité et une formation avancée de la part du thérapeute. S’ils manquent, les exercices utilisés en thérapie peuvent s’avérer inefficaces et pourraient laisser le client se sentir faible. Certaines des techniques utilisées en Gestalt-thérapie manquent de bases théoriques solides et il y a encore besoin de recherches supplémentaires pour démontrer l’efficacité de cette approche.